Généralités - Test en vol incomplet

Si le test en vol n'a pas pu être complètement exécuté par suite de circonstances échappant au contrôle du candidat, un test complémentaire portant uniquement sur les éléments non exécutés dans le test initial devra être passé dans un délai de 30 jours à compter de la date de la lettre de recommandation d'origine.

Le processus est alors le suivant :

  1. une copie du rapport du test en vol incomplet est remise au candidat;
     
  2. le test en vol peut être complété à une date ultérieure;
     
  3. le test peut être passé avec le même examinateur ou avec un autre;
     
  4. la lettre de recommandation d'origine reste valide;
     
  5. les éléments du test en vol déjà jugés n'ont pas à être repris, mais ceux de ces éléments qui doivent être répétés pour les besoins du second vol sont susceptibles d'être réévalués à « Insuffisant » (1) si la sécurité est compromise ou si le candidat a un comportement dangereux;
     
  6. l'examinateur peut compléter le rapport du test initial ou remplir un second rapport de test et le soumettre avec le rapport initial;
     
  7. le candidat peut profiter de la période séparant les deux tests pour parfaire sa formation.

Si le candidat a échoué à un ou deux éléments du test en vol, il pourra bénéficier d'une reprise de ces éléments au cours d'un test complémentaire ultérieur, après avoir passé tous les éléments obligatoires en suspens, à condition :

  1. d'avoir atteint la note minimale de passage;
     
  2. de ne pas avoir eu d'échec à d'autres éléments du test en vol complémentaire;
     
  3. de présenter avant le vol une lettre de recommandation pour le test partiel.