TP 13706 - Ingénierie des évaluations techniques Sécurité des aérodromes, Aviation civile

RECOMMENDATIONS

Nous recommandons de faire procéder à d’autres essais sur le terrain pour confirmer les conclusions précédentes et pour tenir compte d’autres paramètres comme l’effet de refroidissement du vent, l’effet des rayons solaires sur les signaux de sortie (effet qui pourrait se manifester à des distances supérieures à celle des 12 pieds fixés en laboratoire) et l’épaisseur et la vitesse d’accumulation du givre dans le « monde réel », et pour tenir également compte d’autres conditions météorologiques. Il est par ailleurs nécessaire d’établir une méthode scientifique de calcul de la dégradation de la qualité des signaux émis par les PAPI pour établir une limite entre un signal inapproprié et un signal approprié.

Le résultat de ces essais permet d’établir que les PAPI doivent être mis sous tension au moins 53,5 minutes avant l’atterrissage de tout aéronef ou doivent rester continuellement sous tension à 6,6 ampères.