10.2 Échelle de notation

TP 14114 Manuel du régulateur vérificateur agréé

10.2.1   Chaque exploitant aérien peut élaborer sa ou ses propres échelles de notation qui doivent être décrites dans son Manuel de régulation approuvé. L’échelle de notation à quatre points décrite dans le présent manuel est donnée à titre d’exemple et ne devrait pas être considérée comme limitant les intervalles possibles à quatre. La terminologie utilisée ne se veut pas restrictive non plus. L’échelle de notation et les critères connexes sont donnés ici à titre de référence connue à comparer avec celle que contient le présent manuel. Les exploitants aériens qui se sont dotés d’une échelle appropriée et dont l’évaluateur a été formé peuvent choisir de définir d’autres échelles qui leur permettront de maximiser la qualité (confidentialité, fiabilité et validité) des données recueillies. Un RVA qui utilise l’échelle de notation à quatre niveaux doit accorder la note qui correspond à l’élément le plus faible applicable au rendement du candidat. Des commentaires étayant la note 1 ou 2 devraient se rapporter à une question de sécurité, un critère associé à la performance technique, à une technique ou une procédure approuvée et/ou aux compétences non techniques. Les notes attribuées selon l’échelle à quatre points donnée en exemple sont décrites ci dessous. Le tableau en annexe M peut également servir de guide.

10.2.2   Supérieur à la norme ou excellent (4)

  1. Le rendement, l’exécution de la procédure et de la tâche respectent bien les critères prescrits. Les compétences non techniques contribuent concrètement à l’obtention du résultat souhaité. Toutes les menaces potentielles ont été prises en considération et de façon appropriée. Les erreurs, s’il y en a eu, étaient négligeables ou ont été corrigées immédiatement.

  2. Dans cet exemple, une séquence doit être évaluée comme étant supérieure à la norme ou excellente (4), si :

    1. l’organisation est structurée, précise et méthodique;

    2. les connaissances techniques sont généralement supérieures au niveau requis pour l’exécution sécuritaire et efficace de l’opération;

    3. les excellentes capacités de collaboration assurent un travail d’équipe efficace et une bonne coordination, et ce, en tout temps;

    4. le leadership et les compétences en gestion contribuent au rendement supérieur de l’équipe;

    5. le comportement prouve une vigilance continue et une très bonne connaissance de la situation;

    6. les capacités décisionnelles permettent de prendre des décisions en temps opportun, en tenant compte de toute l’information disponible et ainsi obtenir le dénouement le plus sécuritaire et le plus efficient.

10.2.3   Bon (3)

  1. Il peut y avoir des écarts mineurs par rapport aux critères de rendement prescrits, alors que l’ensemble du rendement, de l’exécution des procédures ou des tâches s’inscrivent dans les limites prescrites. Les compétences non techniques complémentent efficacement le rendement technique. Les dangers potentiels sont dûment pris en considération. Les erreurs, s’il y en a, sont relevées et corrigées en temps opportun.

  2. Dans cet exemple, la séquence doit être évaluée comme étant Bon (3) si :

    1. l’organisation est positive et dans l’ensemble exécutée de façon méthodique;

    2. les connaissances techniques respectent le niveau de compétence requis pour l’exécution sécuritaire et efficace d’une opération;

    3. les bonnes capacités de collaboration assurent un travail d’équipe efficace et une bonne coordination;

    4. le leadership et les compétences en gestion contribuent à un bon rendement de l’équipe;

    5. le comportement du candidat indique qu’il garde une bonne conscience de la situation;

    6. les capacités décisionnelles permettent de prendre des décisions en temps opportun pour un dénouement sécuritaire et efficient.

10.2.4 Acceptable ou Satisfaisant (2)

  1. L’exécution comprend des écarts par rapport aux critères prescrits. Il peut s’agir du non respect des tolérances prescrites ou d’une erreur importante qui toutefois est relevée et corrigée dans un délai acceptable. Il se peut que le niveau de compétences non techniques soit un facteur contributif à un rendement technique inférieur à la norme. Les dangers pertinents ne sont pas adéquatement pris en considération. Les erreurs sont mal gérées, mais ne menacent pas la sécurité des vols.

  2. Dans cet exemple, la séquence doit être évaluée comme étant Acceptable ou Satisfaisante (2) si :

    1. l’organisation indique une aptitude limitée et/ou comprend de brèves actions non-coordonnées;

    2. les connaissances techniques révèlent des aptitudes limitées et/ou des connaissances faibles en ce qui concerne les exigences règlementaires applicables, les SOP et/ou les systèmes de l’aéronef, les limites et les caractéristiques de  performance;

    3. les capacités de collaboration nuisent à l’efficacité du travail d’équipe et de la coordination;

    4. le leadership et les compétences en gestion font que les procédures ne sont pas toujours respectées et que le rendement de l’équipe est faible;

    5. le comportement révèle un manque occasionnel de conscience de la situation que l’équipe remarque et rectifie;

    6. les capacités décisionnelles ne produisent pas toujours un dénouement sécuritaire et efficient.

10.2.5   Inférieur à la norme ou Insatisfaisant (1)

  1. L’exécution comprend des écarts inacceptables par rapport aux critères de rendement prescrits. Il peut s’agir du non respect des tolérances prescrites ou d’écarts aux procédures qui sont passés inaperçus et qui n’ont pas été corrigés dans un délai acceptable. Le niveau de compétences non techniques nuit à l’ensemble du rendement technique. La mauvaise gestion des dangers potentiels et/ou des erreurs menace la sécurité des vols.

  2. Dans cet exemple, la séquence doit être évaluée comme étant Inférieure à la norme ou Insatisfaisante (1) si :

    1. l’organisation n’est pas coordonnée et comprend des écarts non rectifiés ou excessifs, ou créée des situations indésirables;

    2. les connaissances techniques révèlent un niveau inacceptable des aptitudes et/ou des connaissances en ce qui concerne les exigences règlementaires applicables, les SOP et/ou les systèmes de l’aéronef, les limites et les caractéristiques de performances;

    3. les piètres capacités de collaboration suscitent des conflits qui restent sans résolution ou conduisent à un manque de coordination inacceptable au sein de l’équipe;

    4. le leadership et les compétences en gestion sont contre-productifs et nuisent au rendement de l’équipe sauf lorsque les autres membres de l’équipe agissent et les remettent constamment en question;

    5. le comportement révèle un manque occasionnel de conscience de la situation que l’équipe ne remarque pas et ne rectifie pas;

    6. les capacités décisionnelles sont inadéquates et donnent lieu à des décisions qui menacent la sécurité des vols.