8.5 PROCÉDURES DE RÉTROACTION APRÈS LA VÉRIFICATION DE COMPÉTENCE

TP 14114 Manuel du régulateur vérificateur agréé

8.5.1 Chaque VCR doit être suivie d’une rétroaction que le RVA devrait présenter de manière positive, non conflictuelle et en soulignant les forces et les faiblesses du candidat. Le but de cette rétroaction est d’encourager l’apprentissage, d’accroître les connaissances et la confiance du candidat. Cette rétroaction devrait être complète et d’une longueur raisonnable, qui reflète la performance du candidat.

8.5.2 Dès qu’il connaît les résultats de la vérification de compétence, le RVA devrait en aviser le candidat. Il est important de faire preuve d’empathie et de discrétion si les résultats sont insatisfaisants. Lors de la rétroaction qui doit suivre chaque vérification, les éléments suivants doivent obligatoirement être abordés :

  1. tout élément pour lequel la note obtenue est 1 ou 2;

  2. tout point écrit dans le rapport de la VCR ;

  3. tout ce qui selon le RVA est une question de sécurité.

8.5.3 Au cours de la rétroaction, le RVA devrait souligner les forces du candidat et le féliciter pour sa bonne performance. S’il est parfois plus facile de mettre l’accent sur les aspects négatifs de la performance, le fait est que le candidat sera plus réceptif à la rétroaction s’il a droit à quelques compliments et si sa bonne performance est reconnue. Le ton sera alors plus positif et le candidat sera plus ouvert aux suggestions visant à améliorer sa performance.

8.5.4 Lors de la rétroaction qui suit une VCR que le candidat a réussie, le rôle du RVA est de faciliter la discussion et de faire ressortir les éléments qui ont donné lieu à des erreurs ou à une piètre performance. Il est courant que des erreurs techniques découlent de problèmes, notamment la gestion de la charge de travail, la conscience de la situation, la communication, la prise de décision, la surveillance et la rétroaction, la résolution de conflit et la performance de l’équipe. Ainsi, cerner les causes fondamentales et en discuter aideront le candidat à éviter de répéter ces mêmes erreurs à l’avenir.

8.5.5 Aviser le ou les candidats que la rétroaction est terminée et demander s’il y a des questions quant au déroulement de la vérification de compétence ou sur tout autre sujet connexe.

8.5.6 En cas d’échec, expliquer les raisons de l’échec au candidat et, s’il y a lieu, l’aviser des procédures administratives de suspension qui suivront ainsi que de son droit d’interjeter appel de l’évaluation auprès du Tribunal d’appel des transports du Canada (TATC). Dans le cas d’une performance insatisfaisante, le RVA doit aviser le régulateur de vols de ce qui suit :

  1. de son droit d’interjeter appel de l’évaluation auprès du TATC dans les trente jours qui suivent;

  2. la reprise de la vérification de compétence sera très similaire à la vérification initiale et qu’elle sera effectuée par le même RVA, un inspecteur de Transports Canada ou par un autre RVA;

  3. le RVA doit remettre une copie du rapport VCR au candidat;

  4. des procédures à suivre propres à l’entreprise, s’il y a lieu et dans la mesure où elles sont connues. 

    Attention, le libellé des remarques servant à justifier une note de 2 ne doit pas laisser supposer que la performance méritait un échec. Une note de 1 (inférieure à la norme) représente le ou les points qui ont conduit à une évaluation d’échec. Voir l’échelle d’évaluation dans la section 10.2.