9.3 CARACTÉRISTIQUES DE L’ÉVALUATION

TP 14114 Manuel du régulateur vérificateur agréé

Une évaluation peut devenir inutile si certains critères ne sont pas respectés. L’application judicieuse des cinq caractéristiques suivantes lors d’une vérification de compétence, assurera une évaluation précise et efficace.

9.3.1  Fiabilité

La fiabilité garantit des résultats cohérents. Appliquée à une vérification de compétence, cela signifie que deux rendements identiques devraient recevoir la même note. Les facteurs humains peuvent avoir une incidence significative sur la fiabilité. Parmi ces facteurs citons :

  1. la fatigue : manque de sommeil ou de repos avant la vérification de compétence;

  2. les émotions : problèmes professionnels ou personnels;

  3. la santé : rhume, grippe, etc. .

  4. le moment de la journée : très tôt le matin ou tard dans la journée;

  5. les distractions : le bruit, les interruptions, etc. .

Le RVA devrait être conscient de ces facteurs et tenter de réduire autant de variables que possible. Il peut reconnaître que quelques-uns de ces facteurs soient la raison expliquant le manque de précision dans la performance du candidat. Le RVA devrait également savoir que ces mêmes facteurs peuvent avoir une incidence sur sa capacité à évaluer correctement le rendement d’un candidat.

Un autre facteur qui peut avoir une incidence sur la fiabilité d’une évaluation est d’en faire une occasion de donner de la formation. Il faut insister sur le fait qu’une évaluation aux fins d’une certification doit demeurer distincte de toute formation. Par exemple, les questions orales, si elles sont mal énoncées, peuvent pointer la réponse au candidat. Si le candidat est autorisé à faire une deuxième ou une troisième tentative, il se peut qu’il réussisse simplement parce qu’il a pu s’exercer plusieurs fois. C’est pourquoi un scénario ne sera pas répété, à moins que l’une des conditions suivantes s’applique :

  1. Interruption : L’interruption d’un scénario pour des raisons légitimes telles qu’une situation d’urgence, un problème mécanique, un déroutement, la météo ou toute autre procédure que nécessite la modification du plan initial;

  2. Instruction mal comprise : Dans les cas légitimes où le candidat n’a pas compris ce que le RVA lui demandait d’exécuter. L’ignorance de la part du candidat des exigences relatives à une tâche particulière ne constitue pas un motif de répétition d’une tâche.

  3. Autres facteurs :Toute situation où le RVA a été distrait (appels téléphoniques et radio, interruption par un autre département, etc.) au point où il n’a pu observer correctement la façon dont le candidat a exécuté la tâche.

Ces dispositions ont été établies dans l’intérêt de l’équité et de la sécurité et ne signifient pas que l’instruction, la pratique ou la répétition d’un élément ou d’une tâche exécutée de façon inadéquate sont permises pendant le processus d’évaluation.

9.3.2 Validité

Les vérifications de compétence sont valides si elles mesurent uniquement ce qu’elles devraient mesurer et rien d’autre. L’évaluation des éléments doit rester dans les limites de la VCR et des directives du présent manuel. La portée d’une VCR doit être telle que, lorsqu’un candidat a réussi, il satisfait aux exigences des normes relatives à la délivrance d’un certificat ou de son renouvellement.

9.3.3 Représentativité

Une VCR est représentative si elle contient un échantillon de tout le matériel didactique et évalue chaque domaine de compétence et de connaissance nécessaire pour s’assurer que les exigences de compétence ont été respectées.

9.3.4 Discernement

Lors d’une VCR, le discernement permet au RVA de détecter les différents niveaux des candidats et de faire la distinction entre un rendement normal, un rendement supérieur à la normale et un rendement inférieur à la normale. L’échelle de notation à quatre échelons est conçue pour indiquer le rendement des candidats et permet de faire une distinction plus précise entre eux, plutôt que d’accorder simplement la note de réussite ou d’échec.

9.3.5 Objectivité

L’objectivité permet d’assurer que les opinions personnelles du RVA n’influencent pas le résultat ou l’évaluation de la vérification de compétence. Les notes doivent être attribuées conformément aux critères applicables à la VCR. Il y a un certain élément de subjectivité dans l’attribution des notes lors de la vérification de compétence. Les évaluations subjectives seront d’autant plus valides si le RVA est un régulateur d’expérience, capable de s’appuyer sur sa connaissance complète et adéquate du processus d’évaluation ainsi que sur son expérience pour évaluer les candidats en toute honnêteté et de manière précise.