6. Définitions

Article d’intérêt au plan de la structure (AIS). Tout détail, élément ou ensemble contribuant de façon importante au transport de charges en vol, au sol, de pressurisation ou de contrôle et dont une défectuosité peut altérer l’intégrité structurale nécessaire à la sécurité d’un aéronef.

Article d’intérêt pour la maintenance (AIM). Article identifié par le constructeur et dont une défectuosité pourrait entraîner l’une ou plusieurs des conséquences suivantes :

A.            altération de la sécurité (au sol ou en vol).
B.            problème indécelable pendant les opérations.
C.            impact important sur le fonctionnement.
D.            impact économique important.

Cheminement d’arc. Phénomène par lequel il y a formation d’un chemin de carbone conducteur sur une surface isolante. Ce chemin de carbone produit un court-circuit, lequel permet la circulation d’un courant. Le cheminement d’arc est habituellement dû à un arc électrique. Il est également appelé « cheminement d’arc au carbone », « cheminement d'arc en milieu humide » ou « cheminement d'arc en milieu sec ».

Circuit d’interconnexion du câblage électrique (EWIS). Connexion électrique entre deux points ou plus, notamment les dispositifs de terminaison connexes (p. ex., les connecteurs, les borniers, les raccords), ainsi que dispositifs nécessaires à son installation et à son identification (voir l’annexe D, Circuit d’interconnexion du câblage électrique).

Combustible. Aux fins du présent TP, le terme combustible désigne la capacité qu’a tout solide, tout liquide ou toute matière gazeuse à entretenir un incendie après le retrait de la source d'inflammation. Ce terme est utilisé au lieu des termes ininflammable et inflammable. Il ne doit pas être interprété comme le qualificatif d’un matériau qui brûle lorsqu’il est soumis à une source continue de chaleur, comme lorsqu’un incendie se déclare.

Contamination. Aux fins du présent TP, la contamination du câblage désigne l’une des situations suivantes :

  1. présence d’un corps étranger susceptible de provoquer la détérioration du câblage.
  2. présence d’un corps étranger capable d’entretenir la combustion après le retrait d’une source d'inflammation.

Défaillance de fonctionnement. Défaut d’un article de remplir la fonction pour laquelle il a été prévu en respectant les limites mentionnées.

Inspection détaillée (DET). Examen détaillé d’un article, d’une installation ou d’un ensemble spécifiques visant à déceler des dommages, une défectuosité ou une irrégularité. L’éclairage disponible est habituellement augmenté au moyen d’une source directe d’éclairage adéquat à une intensité jugée appropriée. Des aides à l’inspection, comme des miroirs, des loupes ou d’autres dispositifs, peuvent être nécessaires. Le nettoyage des surfaces ainsi que des procédures d’accès élaborées peuvent être nécessaires.

Inspection de zone. Terme collectif englobant des inspections visuelles générales et des vérifications visuelles sélectionnées qui sont appliquées à chaque zone, définies par accès et par zone, pour vérifier la sécurité et l’état général des installations et de la structure du système et du groupe motopropulseur.

Inspection visuelle générale (IVG). Examen visuel de l'intérieur ou de l'extérieur d'une zone, d'une installation ou d'un ensemble en vue de déceler des dommages, une défaillance ou une anomalie évidents. Ce type d'inspection se fait à distance de toucher, à moins d'indication contraire. Un miroir peut être nécessaire pour permettre de visualiser toutes les surfaces exposées de la zone d'inspection. Ce type d'inspection se fait normalement en conditions d'éclairage ambiant, comme le jour, d'éclairage de hangar, à la lampe de poche ou par une lampe suspendue et il peut nécessiter la dépose ou l'ouverture de panneaux ou de trappes d'accès. Des estrades, des échelles ou des plates-formes peuvent être nécessaires pour s'approcher de la zone à inspecter.

IVG individuelle. Inspection visuelle générale qui n’est pas effectuée dans le cadre d’une inspection de zone. Même dans les cas où l’intervalle coïncide avec l’inspection de zone, l’IVG individuelle doit demeurer une étape indépendante sur la carte de travail.

Limaille. Terme utilisé pour décrire les particules métalliques produites par les opérations de perçage et d’usinage. Ces particules peuvent s’accumuler sur et entre les câbles constituant un faisceau de câbles. 

Maintenance. Comme le définit la sous-partie 101 du RAC, ce terme signifie la révision, la réparation, l’inspection obligatoire ou la modification d’un produit aéronautique, ou l’enlèvement ou le montage de composants sur un produit aéronautique. Sont exclus :

a) les travaux élémentaires,
b) l’entretien courant; ou
c) le cas échéant, les tâches effectuées par le constructeur sur un aéronef avant la délivrance du premier certificat de navigabilité ou du certificat de navigabilité pour exportation;

Note :
Cependant, en raison des dommages indirects que subit souvent le câblage lorsque des travaux sont effectués sur des aéronefs, aux fins du présent TP, TCAC interprète le terme « maintenance » de manière à inclure les activités qui sont définies comme a) des travaux élémentaires, b) l’entretien courant et c) le cas échéant, les tâches effectuées par le constructeur sur un aéronef avant la délivrance du premier certificat de navigabilité ou du certificat de navigabilité pour exportation.

Piquage. Perforation de la gaine d’un câble pour faire contact avec l’âme de ce dernier en vue de vérifier la continuité et la présence de tension dans une partie de ce câble.

Protection contre la foudre et les champs rayonnés à haute intensité (L/HIRF). Protection des circuits électriques et de la structure des aéronefs contre les tensions ou les courants induits au moyen de câbles blindés, de caniveaux à câbles, de tresses de mise à la masse, de connecteurs, de carénages en composite avec gaine conductrice, de déperditeurs de potentiel et de la conductivité inhérente de la structure; peut inclure des dispositifs spécifiques aux aéronefs, p. ex., des joints RF.