7. Contexte

Au fil des ans sont survenus de nombreux incidents en vol causant un incendie ou de la fumée et dans lesquels la contamination a entretenu l’incendie et en a favorisé la propagation. TCAC et le BST, de concert avec la FAA, le NTSB et les JAA, ont procédé à l’inspection d’aéronefs et découvert du câblage contaminé par des articles comme de la poussière, de la saleté, des rognures de métal, des eaux usées des toilettes, du café, des boissons gazeuses et des serviettes de table. Dans certains cas, on a trouvé des faisceaux de câbles ainsi que leur voisinage immédiat complètement recouverts de poussière.

Des recherches ont également démontré que le câblage peut subir des dommages indirects lorsque des travaux de maintenance sont effectués sur d’autres circuits d’aéronef. Par exemple, une personne effectuant l’inspection d’un centre de distribution électrique ou d’un compartiment avionique peut, par mégarde, endommager le câblage se trouvant dans une région adjacente.

Ces dernières années, les autorités réglementaires et des groupes de l’industrie se sont aperçus qu’il se pouvait que les pratiques de maintenance en vigueur ne soient pas adéquates pour régler les problèmes engendrés par les circuits non structuraux vieillissants. Bien que le vieillissement ne soit pas l’unique cause de la détérioration du câblage, la probabilité qu’une maintenance inadéquate, la contamination, une réparation inappropriée ou des dommages mécaniques aient causé la détérioration d’un EWIS en particulier augmente avec le temps. Des études menées par des groupes de travail de l’industrie et d’un organisme gouvernemental ont permis d’établir que même si la gestion des EWIS constitue un problème de sécurité important, on a tendance à faire preuve de complaisance en ce qui a trait aux EWIS. Ces groupes de travail ont conclu qu’il est nécessaire de gérer les EWIS pour que ces derniers continuent de fonctionner en toute sécurité.