8. Détérioration du câblage

Avec le temps, les tâches de maintenance normale, même celles utilisant des méthodes, des techniques et des pratiques acceptables, peuvent constituer un facteur contributif à la détérioration du câblage. Les zones assujetties à un haut niveau d’activité de maintenance présentent une détérioration supérieure des gaines du câblage par rapport à celles qui ne sont pas assujetties à une maintenance fréquente. La détérioration du câblage est encore plus accélérée lorsque des pratiques de maintenance inappropriées sont utilisées. Parmi les exemples, on compte la pratique consistant à piquer les câbles pour vérifier la continuité et la tension, ainsi que l’utilisation d’un câble ou d’une tige métalliques comme guide pour introduire de nouveaux câbles à l’intérieur d’un faisceau existant. Ces pratiques peuvent provoquer une brèche dans la gaine d’un câble, laquelle brèche peut contribuer à la production d’un arc. 

Avec le temps, il peut y avoir apparition d’une crique ou d’une brèche dans la gaine et, de ce fait, exposition du conducteur. Combinée aux pratiques de maintenance, une telle détérioration peut aggraver le mauvais fonctionnement des EWIS. Un câblage intact subit moins de détérioration qu’un câblage usé par des travaux de maintenance. 

Pour tout renseignement additionnel sur les principales causes de détérioration du câblage, consulter l’annexe E.