Formation sur les vrilles

Introduction

Les instructeurs de vol doivent donner la formation sur les vrilles, conformément à l'exercice 13 du Guide de l'instructeur de vol (TP 975) et du Manuel de pilotage. Ils doivent aussi insister sur le fait que les techniques et procédures peuvent différer d'un appareil à l'autre et que les pilotes doivent connaître les caractéristiques de vol de chaque appareil qu'ils pilotent.

Pendant sa formation de pilote privé, l'élève doit effectuer une vrille complète. Il doit pouvoir s'établir dans une vrille complète et en sortir tout en évitant un décrochage secondaire, une vitesse excessive ou une perte d'altitude excessive.

Instruction en vol

  1. La formation sur les vrilles doit se donner aux commandes d'un appareil approuvé pour une telle manoeuvre. Avant de s'exercer à effectuer des vrilles intentionnelles, l'élève doit consulter les techniques appropriées d'entrée et de sortie dans le manuel de vol et le manuel d'utilisation de l'avion. Les pilotes devraient également être au courant de tout renseignement additionnel fourni par le constructeur concernant les vrilles.
     
  2. Les exercices d'évitement de vrilles, d'amorce de vrilles, d'entrée en vrille réelle, de vrilles et de sortie de vrille doivent être entrepris à l'altitude recommandée par le constructeur ou à une altitude permettant une sortie complète à au moins 2 000 pieds au-dessus du sol, selon la plus élevée de ces altitudes. La réglementation ne régit pas l'altitude d'entrée, mais les pilotes doivent déterminer cette dernière de façon sécuritaire en tenant compte de toutes les capacités de l'aéronef dans les conditions existantes établies par la configuration de l'aéronef, la compétence du pilote ainsi que les facteurs météorologiques et humains.
     
  3. Pendant la sortie de vrille, il faut observer l'indicateur de vitesse afin de s'assurer que la ligne rouge n'est pas dépassée (Vne).
     
  4. Suivre les procédures de sortie recommandées par le constructeur dans le manuel de vol et le manuel d'utilisation de l'avion. En l'absence de recommandations du constructeur, pour la plupart des aéronefs, les techniques de sortie de vrille sont les suivantes :
     
  1. réduire la puissance au ralenti,
     
  2. centrer les ailerons au neutre,
     
  3. pousser le palonnier qui est dans le sens opposé à la rotation,
     
  4. pousser franchement sur la colonne de contrôle pour interrompre le décrochage,
     
  5. dès l'arrêt de la rotation, ramener le palonnier au neutre,
     
  6. enfin, remettre l'appareil en palier.

Les caractéristiques de vrille des aéronefs approuvés pour effectuer des vrilles varient d'un type d'aéronef à un autre et même entre des aéronefs d'un même type. Un aéronef peut entrer en vrille et en sortir rapidement, alors qu'un autre aéronef du même type peut entrer en vrille difficilement ou nécessiter une technique de sortie plus agressive. Ces divergences de réactions dépendent de différents facteurs, par exemple la masse et le centrage de l'aéronef, le réglage des commandes, . C'est pourquoi il faut être prudent lorsque l'on effectue des vrilles aux commandes de différents aéronefs.

Spirale accidentelle

La vitesse d'un aéronef difficile à mettre en vrille peut augmenter rapidement lors d'une entrée en vrille ratée. Il est important que les élèves reconnaissent une entrée en spirale et qu'ils suivent immédiatement la procédure de sortie appropriée.

Scénarios

Les scénarios décrits ci-dessous peuvent être utilisés pour élaborer un scénario de vrille complète; ils diffèrent en ce qui a trait au temps de sortie de vrille. Bien que certains types d'aéronefs soient difficiles à mettre en vrille et qu'ils nécessitent l'utilisation de techniques spéciales, la mise en vrille d'un aéronef par des manoeuvres agressives n'est pas aussi formatrice qu'une bonne simulation.

Pour l'élaboration d'un scénario comportant une entrée en vrille, suivre les recommandations du constructeur en ce qui a trait à l'interdiction des vrilles intentionnelles avec volets sortis.