Limitation de vitesse volontaire dans le détroit de Cabot

Réduisez votre vitesse dans le détroit Cabot

Aidez à protéger les baleines noires de l’Atlantique Nord en limitant votre vitesse lorsque vous naviguez dans le détroit de Cabot

Le gouvernement du Canada est résolu à contribuer à la protection de la baleine noire de l’Atlantique Nord, une espèce emblématique en voie de disparition. Il ne reste qu’environ 366 individus dans le monde. Au fil de la migration des baleines dans le golfe du Saint-Laurent, des mesures de gestion de la circulation maritime sont en vigueur pour aider à réduire leurs interactions avec les navires.

En plus des mesures obligatoires de gestion de la circulation maritime, Transports Canada a mis en place une limitation volontaire de vitesse dans le détroit de Cabot pendant ces périodes :

  • Du 28 avril au 29 juin 2021

  • Du 29 septembre au 15 novembre 2021

 

Pendant ces périodes :

  • On demande aux navires de plus de 13 mètres de réduire volontairement leur vitesse et de ne pas excéder une vitesse-fond de 10 nœuds lorsqu’ils circulent dans le détroit de Cabot.  
  • On demande également aux autres navires de réduire leur vitesse pour aider à protéger les baleines noires de l’Atlantique Nord des collisions avec les navires.

Consultez cette carte pour connaître la zone d’essai de limitation de vitesse volontaire (illustrée en gris).

Découvrez les autres mesures de gestion de la circulation maritime de Transports Canada en vigueur pour protéger les baleines noires de l’Atlantique Nord

Les mesures de 2021 du gouvernement du Canada pour protéger les baleines noires de l’Atlantique Nord

Transcription

(Traduit de l'anglais)

[Ministre Alghabra]

Les baleines sont des animaux incroyables qui jouent un rôle important dans nos écosystèmes marins. Aujourd’hui, il ne reste plus que quelque 366 baleines noires de l’Atlantique Nord dans le monde, ce qui signifie que leur survie est gravement menacée. Il est primordial que nous continuions de travailler en vue de protéger cette espèce emblématique pour les générations futures.

C’est pour cette raison que je suis heureux de travailler avec ma collègue la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, l’honorable Bernadette Jordan, afin de réduire les risques pour les espèces de baleines en voie de disparition.

Nous avons l’obligation de protéger les baleines en mettant en œuvre des mesures qui aident à contrer leurs principales menaces, dont la pollution par le bruit, les collisions avec les navires et les empêtrements dans les engins de pêche.

Je suis heureux d’annoncer qu’en 2020, aucun cas de mortalité de baleine noire de l’Atlantique Nord ou aucun nouveau cas d’empêtrement n’a été signalé dans les eaux canadiennes. Ce sont de bons résultats, et nous souhaitons maintenir ce succès cette année et à l’avenir.

[Ministre Jordan]

Nos mesures de 2020 pour protéger les baleines noires fonctionnent. Non seulement il n’y avait pas de nouveaux empêtrements ou de morts, mais cette année, nous avons vu 13 nouveaux baleineaux naître!

Cette année, nous nous appuyons sur ces progrès. Chaque fois que des baleines sont détectées, le MPO continuera de fermer temporairement la zone de pêche pour protéger ces baleines.

Mais cette année, nous améliorons nos efforts pour déterminer si les baleines demeurent présentes dans les zones fermées, avant de décider de prolonger la fermeture.

Si une baleine noire est détectée au cours de la deuxième moitié d’une fermeture de 15 jours, le MPO prolongera la fermeture de la zone de pêche.

Si une baleine noire n’est pas détectée au cours de la deuxième moitié d’une fermeture de 15 jours, le MPO ouvrira de nouveau la zone de pêche après le jour 15.

Cette nouvelle approche protégera les baleines, mais elle fera aussi en sorte que nos pêcheurs qui travaillent dur ne soient pas indûment empêchés d’accéder à des zones de pêche lucratives.

Nous mettons aussi sur pied un nouveau groupe de travail technique de pêcheurs et d’experts en baleines noires pour nous aider à améliorer nos mesures année après année. Il s’agit d’un travail d’équipe, et nous devons nous assurer que les travailleurs de l’industrie les plus touchés participent à ce processus.

[Ministre Alghabra]

Pour la saison 2021, Transports Canada mettra à nouveau en place une série de mesures qui continueront de préserver et de protéger notre milieu marin. Ces mesures comprendront une limitation de vitesse obligatoire dans une grande partie du golfe du Saint-Laurent, où ces baleines ont été repérées en plus grand nombre au cours des dernières années.

Nous soutiendrons le rétablissement des baleines en investissant dans des efforts concrets, durables et constants.

La protection des espèces en voie de disparition est une responsabilité partagée par tous les Canadiens. En collaborant avec les partenaires autochtones, les gouvernements provinciaux et territoriaux, l’industrie, les groupes environnementaux et l’ensemble de la population canadienne, nous continuerons de prendre des mesures concrètes pour protéger nos baleines.

[Ministre Jordan]

Nous ne pourrions parvenir à protéger ces baleines en voie de disparition sans le travail acharné et le partenariat continus de nos secteurs de la pêche et du transport maritime. Chaque baleine protégée est le résultat direct de leur vigilance et de leur coopération.

Personne ne veut voir ces magnifiques créatures en danger.

Au nom de tous les Canadiens, nous vous remercions. Continuons sur notre lancée.

Carte

Carte illustrant les zones statiques, les zones de navigation dynamiques (A, B, C, D and E), les zones de gestion saisonnières, la zone de restriction redéfinie, la ligne du protocole des eaux peu profondes de 20 brasses et la zone d’essai volontaire de réduction de vitesse

Liens connexes