COVID-19 : Lignes directrices sur le port du couvre-visage à l’intention des voyageurs et des travailleurs du secteur du transport ferroviaire - Procédures liées au port du couvre-visage

Objet

Fournir des conseils à l'industrie ferroviaire sur le port du couvre-visage lorsque la distance physique ne peut être maintenue ou lorsque les autorités locales l'exigent.

Recommandations

Les transporteurs ferroviaires voyageurs devraient :

  1. Informer les voyageurs au moment de l'achat du billet qu'ils peuvent être soumis à une vérification de leur état de santé et qu'ils devront porter un couvre-visage lorsqu'il n'est pas possible de pratiquer l'éloignement physique ou lorsque l'opérateur ferroviaire le demande pour prévenir la propagation de la COVID-19; et,
  2. Demander aux employés de lire à voix haute une annonce, similaire à celle figurant à l'annexe A, avant l'embarquement ou à bord du train. S'il y a lieu, le transporteur ferroviaire devrait afficher une signalisation équivalente.

Les compagnies ferroviaires de marchandises et voyageurs devraient:

  1. S'assurer que les travailleurs aient en leur possession ou aient accès à un couvre-visage qui leur est propre; et,
  2. Veiller à ce que les travailleurs portent un couvre-visage en adoptant une approche fondée sur les risques propres aux circonstances particulières du lieu de travail ou lorsque les autorités locales l'exigent.

Couvre-visage

Les couvre-visage (c.-à-d. les masques non médicaux) sont faits d'au moins deux couches de tissu absorbant de protection (p. ex., coton ou lin) suffisamment grandes pour couvrir complètement et confortablement le nez et la bouche sans laisser d'espace, et sont fixés au visage avec des attaches ou des boucles élastiques aux oreilles. Les couvre-visage sont une mesure supplémentaire destinée à empêcher les gouttelettes respiratoires de contaminer les autres ou de se poser sur les surfaces. Un écran facial est également une forme acceptable de couvre-visage.

Lorsqu'il n'est pas possible de pratiquer l'éloignement physique (c.-à-d. lorsqu'une distance de deux mètres ne peut être maintenue entre soi et les autres en public (p. ex., dans les gares ou à bord des trains), il est recommandé de porter un couvre-visage pour protéger les autres.

Il convient de noter que le port de masques médicaux, dont les masques chirurgicaux, les masques d'intervention et les respirateurs (comme les masques N95), doit être réservé aux travailleurs de la santé et aux autres personnes fournissant des soins directs aux patients infectés par la COVID-19.

Éloignement physique

L'éloignement physique signifie le maintien d'une distance d'au moins deux longueurs de bras (c.-à-d. environ deux mètres) avec les autres. Nous savons que l'éloignement physique est l'un des moyens les plus efficaces de réduire la propagation de la maladie lors d'une épidémie. Dans la mesure du possible, il faut observer l'éloignement physique à bord des trains et dans les gares. Il faut dissuader les voyageurs de se rassembler en groupe de plusieurs personnes dans des aires communes.

Les ordonnances de santé publique actuelles qui précisent la taille maximale des regroupements varient selon la province ou le territoire et doivent être respectées. Il ne devrait en aucun cas y avoir de regroupement dépassant la taille maximale prescrite. En outre, il faut éviter les formes de salutations courantes comme les poignées de main.

Utilisation appropriée du couvre-visage

Des instructions sur la façon de confectionner un couvre-visage en tissu sont publiées: https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/2019-nouveau-coronavirus/prevention-risques/a-propos-masques-couvre-visage-non-medicaux.html.

Dans certaines circonstances, il n'est pas obligatoire de porter un couvre-visage :

  1. Les bébés de moins de deux ans et les jeunes enfants qui ne sont pas en mesure de porter un couvre-visage pendant le voyage;
  2. Les personnes ayant des problèmes de santé – toute personne dont l'état de santé entraîne a) des difficultés respiratoires sans rapport avec la COVID-19 ou b) la rend incapable de porter un couvre-visage couvrant le nez et la bouche;
  3. Une personne inconsciente ou qui est incapable d'enlever un couvre-visage sans aide;
  4. La sécurité est en danger – toute situation où le fait de porter un couvre-visage nuirait à la sécurité personnelle (y compris lorsqu'on mange ou qu'on boit); et,
  5. Sous réserve des autorités – toute situation où une autorité locale exigerait que le nez et/ou la bouche d'une personne soient visibles et/ou exposés.

Lorsqu'il est porté correctement, un masque non médical ou un couvre-visage peut permettre à une personne de réduire la quantité de gouttelettes infectieuses propagées.

Les masques non médicaux ou les couvre-visage doivent :

  • Permettre de respirer aisément;
  • Être fixés solidement à la tête à l'aide d'attaches ou de boucles élastiques aux oreilles;
  • Conserver leur forme après avoir été lavés et séchés;
  • Être changés dès que possible s'ils sont humides ou sales;
  • Être confortables et se porter sans nécessiter d'ajustements fréquents;
  • Être constitués d'au moins deux couches de tissu tissé serré (comme du coton ou du lin); et,
  • Être assez grands pour couvrir complètement et confortablement le nez et la bouche sans laisser d'espace.

Certains masques ont une poche pouvant accueillir une feuille d'essuie-tout ou un filtre à café jetable, ce qui les rend plus efficaces.

Les masques non médicaux ou les couvre-visage ne doivent pas :

  • Être partagé avec d'autres personnes;
  • Obstruer la vue ou interférer avec les tâches;
  • Être en plastique ou en d'autres matériaux qui ne respirent pas;
  • Être fixé avec du ruban adhésif ou d'autres matériaux inappropriés; ou,
  • Être constitué exclusivement de matériaux qui se désagrègent facilement, comme des papiers-mouchoirs.

Pratiques exemplaires en matière d'hygiène lors de l'utilisation d'un couvre-visage

Lorsque vous choisissez d'utiliser un couvre-visage, il est important d'adopter les bonnes pratiques d'hygiène suivantes :

  • Se laver les mains immédiatement avant de mettre le couvre-visage, avant de l'enlever et immédiatement après l'avoir enlevé;
  • Bien ajuster le couvre-visage sur le visage (sans laisser d'espace); et,
  • Ne pas partager son couvre-visage avec d'autres personnes.

Lorsque l'on porte un couvre-visage, la matière peut être contaminée à l'extérieur ou lorsqu'on le touche avec les mains. Par conséquent, il faut prendre les mesures suivantes :

  • Éviter de toucher son couvre-visage lorsqu'il est porté;
  • Continuer de pratiquer une bonne hygiène des mains;
  • Changer son masque de tissu dès qu'il est humide ou souillé;
    • mettre le masque directement dans la machine à laver ou dans un sac qui sera vidé dans la machine avant de le jeter;
    • les masques de tissu peuvent être lavés avec d'autres articles à l'eau chaude, puis séchés à fond;
    • les masques non médicaux non lavables doivent être jetés et remplacés dès qu'ils sont humides, souillés ou froissés;
    • jeter les masques correctement dans une poubelle doublée d'un sac de plastique; et,
    • ne pas laisser de masques utilisés dans un chariot de supermarché, sur le sol, etc.

Limites du couvre-visage

Les couvre-visage ne sont pas des dispositifs médicaux et ne sont pas réglementés comme le sont les masques médicaux et les respirateurs. L'utilisation du couvre-visage comporte un certain nombre de limites :

  • Les couvre-visage n'ont pas fait l'objet d'essais selon des normes reconnues;
  • Les tissus utilisés pour la fabrication ne sont pas les mêmes que ceux utilisés pour les masques chirurgicaux ou les respirateurs;
  • Les rebords ne sont pas conçus pour sceller le pourtour du nez et de la bouche;
  • Il est possible que les couvre-visage n'offrent pas une protection complète contre les particules de la taille d'un virus;
  • Il peut être difficile de respirer à travers un couvre-visage et celui-ci peut empêcher d'obtenir la quantité d'oxygène dont le corps a besoin.

Il est possible que ces types de masques ne soient pas efficaces pour bloquer les particules virales pouvant être transmises par la toux, les éternuements ou certaines interventions médicales, et n'offrent pas une protection complète contre les particules virales en raison d'un ajustement potentiellement lâche et des matériaux utilisés.

Importance du maintien d'une bonne hygiène pour prévenir la propagation de la COVID-19

Une hygiène adéquate peut aider à réduire le risque de contracter ou de transmettre une infection :

  • Se laver les mains souvent avec de l'eau et du savon pendant au moins 20 secondes, surtout après être allé aux toilettes et après avoir manipulé des aliments :
  • Au moment de tousser ou d'éternuer :
    • tousser ou éternuer dans un papier-mouchoir ou dans le creux du bras, et non dans la main; et,
    • jeter immédiatement les papiers-mouchoirs utilisés dans une poubelle doublée d'un sac de plastique et se laver ensuite les mains.
  • Éviter de se toucher les yeux, le nez ou la bouche avant de s'être lavé les mains.

Annexe A : Exemple d'avis aux voyageurs d'un train

Afin de gérer la propagation de la COVID-19, le gouvernement du Canada, de même que les provinces et les territoires, ont mis en place des pratiques recommandées.

Nous vous rappelons que quiconque présente des symptômes de la COVID-19 ne doit pas monter à bord d'un train de voyageurs. Si des symptômes tels que la fièvre, la toux ou des difficultés respiratoires se manifestent à bord, veuillez en informer immédiatement les employés du transporteur ferroviaire.

Selon une recommandation formulée par Transports Canada, vous devriez porter un couvre-visage couvrant la bouche et le nez lorsque vous ne pouvez pas vous tenir à au moins deux mètres des autres.

Le couvre-visage doit couvrir la bouche et le nez. Lorsqu'il est porté correctement, un couvre-visage peut réduire la propagation de gouttelettes respiratoires infectieuses.

Veuillez noter qu'un couvre-visage ne remplace pas une bonne hygiène en ce qui a trait aux mains et à la toux, comme se laver les mains et tousser dans le pli du bras.

Annexe B : Ressources

Gouvernement du Canada

Gouvernement provincial