Programmes de gestion de la fatigue: Exigences et guide d’évaluation

Introduction

S’il revient à Transports Canada d’établir les heures de travail et les périodes de repos des membres du personnel d’exploitation ferroviaire, c’est que la réglementation des heures de travail est partie intégrante du mandat du Ministère de régir la sécurité des chemins de fer canadiens. En effet, pour des raisons d’efficience, il a été convenu que tous les aspects de la sécurité ferroviaire allaient être régis par un seul et même Ministère.

Transports Canada reconnaît que la fatigue est l’un des enjeux de sécurité les plus préoccupants auxquels l’industrie ferroviaire est aujourd’hui confrontée. Nul ne doute des effets négatifs de la fatigue sur la performance humaine et la sécurité. Il existe des solutions à la fatigue, certes, mais il n’existe pas de panacée capable de résoudre facilement tous les problèmes reliés à la fatigue. Une mesure unique ne suffit pas, pas plus qu’il ne suffit d’inscrire dans la loi un maximum d’heures de travail.

Au cours de la dernière décennie, d’innombrables recherches ont été réalisées sur la fatigue et la gestion de la fatigue. Nous en savons assez maintenant pour mettre en œuvre des solutions efficaces. Nous avons confiance dans la mise en œuvre des lignes directrices énoncées ci-après non seulement pour améliorer la sécurité ferroviaire, mais aussi pour améliorer la qualité de vie des personnes qui travaillent selon un régime 24/7.

Le présent document n’a pas pour but de prescrire des solutions. Il énonce des lignes directrices qui émanent de recommandations formulées par des spécialistes contemporains de la fatigue pour atténuer la fatigue au travail, et que vous pourrez trouver utiles dans l’élaboration de votre propre Programme de gestion de la fatigue (PGF).