Inventaire des alertes de Transports Canada à l’intention des transporteurs aériens canadiens qui volent à proximité des zones de conflit étrangères

Transports Canada surveille et évalue les menaces aux itinéraires de vol utilisés par les avions de transport de passagers.

Si un pays ne gère pas adéquatement les risques liés à l’aviation commerciale dans son espace aérien, Transports Canada peut émettre un avis aux aviateurs (NOTAM) ou une Circulaire d’information aéronautique (AIC), pour aviser le milieu de l’aviation des risques. Ces avis sont utilisés par les exploitants aériens canadiens pour planifier les vols et prendre des décisions.

  • Un NOTAM est utilisé lorsque l’information est temporaire ou urgente.
  • Si l’information est valide pendant plus de 90 jours, le NOTAM sera ajouté à une AIC. Dans le cas contraire, le NOTAM expirera.

Il existe 3 types d’avis :

  • Niveau 1 (information) – Information sur les risques de vol dans ou à travers un certain pays.
  • Niveau 2 (recommandation) – Conseil de prendre une certaine mesure ou de ne pas entrer dans un certain pays.
  • Niveau 3 (interdiction) – Les vols ne peuvent pas entrer dans un certain pays.

Voir l’inventaire des alertes de Transports Canada à l’intention des transporteurs aériens canadien qui volent à proximité des zones de conflit étrangères ci-dessous.

Sur cette page

Afghanistan - Circulaire d’information aéronautique 16/22– On recommande aux transporteurs aériens canadiens de ne pas pénétrer dans l’espace aérien de l’Afghanistan, sauf pour les survols en transit via certaines voies aériennes

Texte du NOTAM : On recommande aux exploitants aériens canadiens et aux propriétaires d’aéronefs immatriculés au Canada de ne pas pénétrer dans l’espace aérien de l’Afghanistan (Kaboul OAKX), en raison du risque posé par les activités des extrémistes et militants, et des capacités limitées d’atténuation des risques en Afghanistan.

Les voies aériennes P500 et G500 sont exclues de cet avis pour les survols en transit à ou au-dessus du niveau de vol FL320.

Émis : 28 juillet 2021, révisé le 20 août 2021 et le 16 septembre 2021

Arabie Saoudite – Circulaire d’information aéronautique 16/22 – On recommande aux transporteurs aériens canadiens de tenir compte des risques potentiels lorsqu’ils survolent l’espace aérien de l’Arabie Saoudite et de ne pas pénétrer dans certaines parties du pays

Texte de l’AIC : On recommande aux exploitants aériens canadiens et aux propriétaires d’aéronefs immatriculés au Canada de tenir compte de toute information relative aux risques potentiels dans l’évaluation des risques et les décisions de planification de vol lorsqu’ils opèrent dans l’espace aérien de l’Arabie Saoudite (Jeddah FIR (OEJD)), et de ne pas entrer dans la portion sud-ouest de la FIR, dans laquelle les règles de l’ESCAT (Emergency Security Control of Air Traffic) peuvent être activées par NOTAM des autorités saoudiennes, en réponse au risque possible lié à la situation dangereuse et à des opérations militaires en cours en Arabie saoudite.

Émis : 11 mars 2021

Arménie/Azerbaïdjan – NOTAM #F3059/22, G2129/22, H3173/22 – On recommande aux transporteurs aériens canadiens de tenir compte des risques potentiels lorsqu’ils survolent les espaces aériens de l’Arménie et de l’Azerbaïdjan.

Texte du NOTAM : On recommande aux exploitants aériens canadiens et aux propriétaires d’aéronefs immatriculés au Canada de tenir compte de toute information relative aux risques potentiels dans l’évaluation des risques et les décisions de planification de vol lorsqu’ils opèrent dans les espaces aériens de l’Arménie (FIR Yerevan Zvartnots FIR (UDDD)) et de l’Azerbaïdjan (FIR Baku (UBBA)), en raison du risque potentiel lié aux armes anti-aériennes et aux opérations militaires le long de la frontière entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan.

Émis : 15 septembre 2022

Bélarus – Circulaire d’information aéronautique 16/22 – Il est interdit aux transporteurs aériens canadiens de pénétrer dans l’espace aérien du Bélarus

Texte de l’AIC : Il est interdit aux exploitants aériens canadiens et aux propriétaires d’aéronefs immatriculés au Canada de pénétrer dans l’espace aérien du Bélarus (Minsk FIR (UMMV)) en raison du risque potentiel lié aux armes anti-aériennes et aux opérations militaires en Ukraine et en Europe de l’Est.

Émis : 19 janvier 2022, révisé le 12 février, le 24 février, le 25 février et le 25 mars 2022

Corée du Nord – Circulaire d’information aéronautique 16/22 – On conseille aux transporteurs aériens canadiens de tenir compte des risques potentiels lorsqu’ils survolent l’espace aérien de la Corée du Nord

Texte de l’AIC : On conseille aux exploitants aériens canadiens et aux propriétaires d’aéronefs immatriculés au Canada de tenir compte de toute information relative aux risques potentiels dans l’évaluation des risques et les décisions de planification de vol lorsqu’ils opèrent dans l’espace aérien de la Corée du Nord (Pyongyang FIR (ZKKP)), en raison du risque potentiel pour l’aviation lié aux lancers de missiles balistiques sans préavis.

Émis : 9 février 2021

Éthiopie – Circulaire d’information aéronautique 16/22 – On recommande aux transporteurs aériens canadiens de tenir compte des risques potentiels lorsqu’ils survolent l’Éthiopie à moins de 29 000 pieds d’altitude

Texte de l’AIC : On recommande aux exploitants aériens canadiens et aux propriétaires d’aéronefs immatriculés au Canada de tenir compte de toute information relative aux risques potentiels dans l’évaluation des risques et les décisions de planification de vol lorsqu’ils opèrent dans l’espace aérien de l’Éthiopie (FIR d’Addis-Abeba (HAAA)) à un niveau de vol égal ou inférieur à FL290, en raison des risques potentiels liés aux armes anti-aériennes et aux opérations militaires en Éthiopie.

Émis : 22 novembre 2021

Irak – Circulaire d’information aéronautique 16/22 – On recommande aux transporteurs aériens canadiens de voler à au moins 32 000 pieds au-dessus du niveau de la mer lorsqu’ils survolent l’Irak

Texte de l’AIC : On recommande aux exploitants aériens canadiens et aux propriétaires d’aéronefs immatriculés au Canada de maintenir un niveau de vol égal ou supérieur à FL320 dans l’espace aérien de l’Irak (Bagdad FIR (ORBB)), en raison du risque possible lié aux armes anti-aériennes et aux opérations militaires en Irak.

Émis : 18 novembre 2021

Iran – Circulaire d’information aéronautique 16/22 – On recommande aux transporteurs aériens canadiens de ne pas pénétrer dans l’espace aérien de l’Iran

Texte de l’AIC : On recommande aux exploitants aériens canadiens et aux propriétaires d’aéronefs immatriculés au Canada de ne pas entrer dans l’espace aérien de l’Iran (Tehran FIR (OIIX)), en raison du risque possible lié aux armes anti-aériennes et aux opérations militaires en Iran.

Émis : 10 janvier 2020

Libye – Circulaire d’information aéronautique 16/22 – On recommande aux transporteurs aériens canadiens de ne pas pénétrer dans l’espace aérien de la Libye

Texte de l’AIC: On recommande aux exploitants aériens canadiens et aux propriétaires d’aéronefs immatriculés au Canada de ne pas entrer dans l’espace aérien de la Libye (Tripoli FIR (HLLL)), en raison du risque possible lié aux armes anti-aériennes et aux opérations militaires, engendré par le niveau actuel d’instabilité en Libye.

Émis : 18 février 2020

Moldavie – Circulaire d’information aéronautique 16/22 – Il est interdit aux transporteurs aériens canadiens de pénétrer dans l’espace aérien de la Moldavie

Texte de l’AIC : Il est interdit aux exploitants aériens canadiens et aux propriétaires d’aéronefs immatriculés au Canada de pénétrer dans l’espace aérien de la Moldavie (FIR Chisinau (LUUU)) en raison du risque potentiel lié aux armes anti-aériennes et aux opérations militaires en Ukraine et en Europe de l’Est.

Émis : 19 janvier 2022, révisé le 12 février, le 24 février, le 25 février et le 25 mars 2022

Somalie – Circulaire d’information aéronautique 16/22 – On recommande aux transporteurs aériens canadiens de voler à au moins 26 000 pieds au-dessus du niveau de la mer lorsqu’ils survolent la Somalie

Texte de l’AIC : On recommande aux exploitants aériens canadiens et aux propriétaires d’aéronefs immatriculés au Canada de maintenir un niveau de vol supérieur ou égal au FL260 dans l’espace aérien de la Somalie (Mogadishu FIR (HCSM)), en raison du risque potentiel lié aux armes anti-aériennes et aux opérations militaires en Somalie.

Émis : 9 février 2021

Syrie – Circulaire d’information aéronautique 16/22 – On recommande aux transporteurs aériens canadiens de ne pas pénétrer dans l’espace aérien de la Syrie, et de faire preuve de prudence lorsqu’ils survolent les pays voisins

Texte de l’AIC : On recommande aux exploitants aériens canadiens et aux propriétaires d’aéronefs immatriculés au Canada de ne pas pénétrer dans l’espace aérien de la Syrie (Damascus FIR (OSTT)), et de faire preuve de prudence lors d’opérations en deçà de 200NM de la Damascus FIR, en raison du risque possible lié aux armes anti-aériennes et aux opérations militaires en Syrie ou à proximité de la Syrie.

Émis : 9 février 2020

Ukraine – Circulaire d’information aéronautique 16/22 – Il est interdit aux transporteurs aériens canadiens d’entrer dans l’espace aérien de l’Ukraine, et d’opérer dans certaines portions de l’espace aérien de l’ouest de la Russie

Texte de l’AIC : Il est interdit aux exploitants aériens canadiens et aux propriétaires d’aéronefs immatriculés au Canada de pénétrer dans l’espace aérien ukrainien, ainsi que d’opérer dans un rayon de 200NM le long des limites des FIR de Dnipropetrovsk (UKDV) et Kiev (UKBV) dans la FIR de Moscou (UUWV). Cette interdiction est publiée en raison du risque possible lié aux armes anti-aériennes et aux opérations militaires en Ukraine et dans l’est de l’Europe.

Émis : 19 janvier 2022, révisé le 12 février, le 24 février, le 25 février et le 25 mars 2022

Yémen – Circulaire d’information aéronautique 16/22 – On recommande aux transporteurs aériens canadiens de ne pas pénétrer dans certaines parties du Yémen

Texte de l’AIC : On recommande aux exploitants aériens canadiens et aux propriétaires d’aéronefs immatriculés au Canada de ne pas entrer dans l’espace aérien du Yémen (Sana’a FIR (OYSC)), au nord-ouest de la ligne créée par les points de passage PAKER-ORBAT-NORMA sur la route aérienne UT702, en raison des risques potentiels liés aux armes anti-aériennes au Yémen.

Émis : 9 février 2020