No de bulletin : 04/1983


Date (Y-M-D): 1983-01-17

Objet: Équipement de sauvetage

1. Le rapport

Le rapport d´investigation formelle concernant l´incendie du Hudson Transport et son abandon ainsi que les pertes de vies consécutives présente un certain nombre de recommandations applicables aux doMaines ci-après:

  1. bosses d´embarcation de sauvetage et autres cordages (Recommandation no. 1) ;.
  2. présence à bord et entreposage de combinaison d´immersion (Recommandation no. 2) ;
  3. essai des embarcations de sauvetage (Recommandation no. 4)

Les points précités ont reçu toute l´attention nécessaire de la part de la direction de la Sécurité des navires et, en conséquence, les experts maritimes de la Garde côtière ont reçu certaines instructions. Le texte qui suit en résume le contenue.

2. Bosses d´embarcation de sauvetage et autres cordages

2.1 Toutes les bosses d´embarcation de sauvetage faites de fibres naturelles devraient être remplacées annuellement. Comme les embarcations de sauvetage contiennent d´autres cordages semblables, il semble illogique de limiter la présente exigence aux seules bosses.

2.2 En conséquence et à compter de maintenant, il importe de remplacer annuellement, au moment de l´inspection annuelle, toutes les bosses d´embarcation de sauvetage ainsi que les autres cordages servant au sauvetage et faits de fibres naturelles. Il convient à cet égard de noter que les cordages faits de polypropylène peuvent se dégrader sous l´action de la lumière ultraviolette et que la dégradation actinique résultante entraînera tôt ou tard la destruction des cordages en question.

2.3 En conséquence, l´usage des cordages de polypropylène avec les engins de sauvetage ne sera plus accepté, sauf lorsque les cordages en question sont protégés contre les rayons du soleil, ce qui est le cas des cordages des radeaux de sauvetage pneumatiques

3. Présence a bord et entreposage des combinaisons d´immersion

3.1 La présence à bord des navires de combinaisons d´immersion devient de plus en plus commune, et des règlements prescrivant leur présence à bord de certains types de navires entreront bientôt en vigueur.

3.2 Il est vraisemblable à cet égard que les armateurs s´adressent aux experts maritimes pour se faire expliquer la politique du Bureau en ce qui a trait aux prescriptions relatives à la présence à bord et à l´entreposage. Les renseignements ci-après sont donnés à titre informatif.

3.3 Prescriptions relatives à la présence à bord

Les combinaisons d´immersion sont d´une taille convenant à 90% de la population adulte. En conséquence, les navires tenus d´avoir à leur bord des combinaisons d´immersion doivent fournir à 100% de l´effectif des combinaisons de taille normale. Ils doivent par ailleurs fournir aux personnes présentes à bord et dont la masse et la taille dépassent les limites de la combinaison de taille normale des combinaisons supplémentaires d´immersion dont la taille n´est pas conforme à la norme. Il est permis de fournir des combinaisons qui ne sont pas reconnues par la GCC, mais les combinaisons en question doivent être fabriquées par le même fabricant et satisfaire aux mêmes normes que les combinaisons d´immersion reconnues qui sont présentes à bord.

3.4 Prescriptions relatives à l´entreposage

Le rapport recommande que, dans la mesure où il est raisonnable et possible de ce faire et compte tenu de chaque navire, des différences qui existent entre chaque type de navire et de leur disposition, les combinaisons d´immersion soient entreposées à un endroit approprié situé aussi près que possible des postes d´embarquement. Les combinaisons de taille normale devraient être entreposées à l´écart des combinaisons d´autres tailles; il conviendrait d´identifier en conséquence le lieu d´entreposage. Lorsqu´il n´est pas possible de les entreposer de cette manière, les combinaisons doivent être entreposées à la satisfaction de l´expert maritime.

4. Épreuves d´étanchéité a l´eau et de flottabilité des embarcations de sauvetage

4.1 "Que les embarcations de sauvetage soient soumises, au moins une fois par an, à une vérification d´étanchéité et de flottabilité. (Pour des raisons pratiques il peut être impossible de vérifier les deux embarcations lors de l´inspection annuelle et il devrait par conséquent être permis de procéder à ces vérifications à des époques différentes.) "

4.2 L´article 2 de l´Annexe XIV au Règlement sur l´équipement de sauvetage prescrit les procédures qu´il faut actuellement observer lors de l´inspection des embarcations de sauvetage et de leur équipement. L´article prescrit qu´il faut mettre les embarcations à l´eau lors de chaque inspection mais habilite également l´expert maritime à lever à sa discrétion cette prescription. En égard à la recommandation précitée, les experts maritimes devraient inspecter soigneusement chaque embarcation pendant qu´elle est dans l´eau pour en vérifier l´étanchéité.

4.3 Lorsqu´un expert maritime décide à sa discrétion de dispenser l´embarcation de l´obligation d´être mise à l´eau, le propriétaire peut choisir une des formules décrites ci-après.

4.3.1 Le certificat est délivré à court terme jusqu´à ce que l´autre embarcation ait été mise à l´eau et que son étanchéité ait été vérifiée; la période de validité d´un certificat à court terme ne doit pas dépasser un mois.

4.3.2 Si l´expert maritime estime que l´embarcation est suffisamment étanche, compte tenu de sa construction, il est possible de mettre l´embarcation à l´épreuve en enlevant de cette dernière tout l´équipement et, une fois les bouchons mis en place, en l´emplissant d´eau jusque un niveau équivalent à sa ligne de flottaison en charge ou en lui faisant subir l´épreuve à la lance.

4.4 En ce qui concerne le matériau de flottabilité employé, il faut observer les procédures prescrites dans l´Annexe. L´expert maritime doit en outre, à chaque inspection annuelle, soumettre le matériau de flottabilité employé à une inspection visuelle détaillée.

4.5 Si, à la lumière de l´inspection visuelle en question, il a des raisons de croire que le matériau de flottabilité se détériore, il faut effectuer les essais prescrits à l´alinéa 2 f) de l´Annexe XIV au Règlement sur l´équipement de sauvetage et corriger tout problème constaté.

Mots Clés:                                  Les demandes de renseignements sur le présent bulletin                                                                                   doivent être adressées comme suit :

1. Embarcations de sauvetage
2. Cordage
3. Équipement de sauvetage
Transport Canada
Sécurité maritime
Tour C, Place de Ville
11 ième étage, 330 rue Sparks
Ottawa, Ontario K1A 0N8

Pour ajouter ou changer votre adresse contactez:securitemaritime@tc.gc.ca

Les propriétaires de navires commerciaux immatriculés et ayant des permis, reçoivent automatiquement les bulletins.