Programme national de surveillance aérienne

Célébrer 30 ans, le regard tourné vers le ciel

Un avion rouge emblématique du Programme national de surveillance aérienne du Canada s’apprête à décoller.

Depuis 1991, les avions rouges emblématiques du Programme national de surveillance aérienne (PNSA) sont un pilier de la préservation de la sécurité du Canada. Au fil des ans, nous avons pris de l'expansion – avec de nouveaux avions, de nouvelles technologies et de nouvelles personnes – tout en maintenant notre objectif de prévenir la pollution de nos eaux, de protéger le milieu marin et les espèces marines menacées d'extinction et d'assurer la sécurité et l'efficacité des transports le long de notre littoral à la fois vaste et varié.

Nos objectifs

Prévenir la pollution

La surveillance effectuée dans le cadre du PNSA joue un rôle important en réduisant les risques de pollution au Canada, comme les déversements d'hydrocarbures, étant donné que les pollueurs savent de plus en plus que leurs activités peuvent être détectées du ciel; et en améliorant la sécurité de la navigation maritime par la fourniture d'éléments de preuve dans le cadre d'enquêtes sur les incidents de navigation. Ainsi, la navigation maritime n'a jamais été plus sûre au Canada.

Protéger les baleines

Pendant les périodes de migration saisonnière des baleines, le PNSA joue un rôle fondamental en contribuant à protéger les baleines menacées d'extinction. Grâce à la surveillance du PNSA, les navires peuvent ralentir ou éviter les zones où des mammifères marins ont été détectés; et les espèces en voie de disparition, comme la baleine noire de l'Atlantique Nord et l'épaulard résident du Sud, sont mieux protégées en raison d'une baisse de cas d'empêtrements dans des filets et une réduction des collisions avec les navires.

Servir les Canadiens

En plus de détecter les baleines et la pollution, les équipages du PNSA servent également les Canadiens de multiples façons en offrant un soutien aux événements de sécurité nationale, aux enquêtes policières, aux incidents de recherche et sauvetage, aux efforts humanitaires et aux urgences civiles. L'utilisation de drones (ou systèmes d'aéronefs télépilotés) par le PNSA soutient également le rôle du gouvernement du Canada dans l'avancement et la réglementation de l'industrie et de l'innovation canadiennes.

Notre travail

On aperçoit un navire de la fenêtre du pilote d’un avion de surveillance du PNSA pendant une patrouille des plans d’eaux pour détecter la présence de pollution.

Les activités du PNSA dans tout le pays sont menées par une équipe petite, mais dynamique, composée d'avions, de drones, de satellites et de personnes – y compris des pilotes, des agents de surveillance, des spécialistes de données et des techniciens d'entretien d'aéronefs.

Bien que les activités du PNSA soient dirigées par Transports Canada, elles représentent un effort de coordination plus important avec de nombreux partenaires, y compris des ministères et des organismes fédéraux comme Pêches et Océans Canada, la Garde côtière canadienne et Environnement et Changement climatique Canada, ainsi que des gouvernements provinciaux et des partenaires du secteur privé. Chaque heure passée dans les airs est un travail multitâche précis et rigoureux.

Notre flotte

Aujourd'hui, la flotte du PNSA comprend des aéronefs détenus et exploités par Transports Canada situés stratégiquement partout au Canada pour assurer un suivi efficace et une réaction rapide aux incidents :

  • Un aéronef Dash-8 basé à Moncton pour desservir le Centre et l'Est du Canada
  • Un aéronef Dash-8 basé à Vancouver pour desservir l'Ouest du Canada et l'Ouest de l'Arctique
  • Un aéronef Dash-8 basé à Ottawa pour desservir le Centre et l'Est du Canada
  • Un aéronef Dash-7 basé à Ottawa pour desservir le Nord durant la saison de navigation dans l'Arctique (de juillet à novembre)

Dans le cadre du Plan de protection des océans, le Canada a renforcé sa surveillance dans le ciel en ajoutant un nouvel aéronef Dash-8 pour le PNSA à Ottawa et de nouveaux équipements, y compris un nouveau radar de surveillance maritime et des systèmes de caméras infrarouges à la fine pointe de la technologie qui sont maintenant installés dans tous les aéronefs de la flotte du PNSA. Grâce à ces investissements dans le PNSA, notre système de sécurité maritime est plus robuste et notre milieu marin est mieux protégé que jamais.

Les patrouilles du PNSA – qui effectuent jusqu'à 4 000 heures de vol par année – sont également renforcées au moyen d'une surveillance par satellite et sont souvent complétées par d'autres aéronefs du secteur privé.

En 2018, le Canada a commencé à mettre à l'essai la technologie des drones pour faciliter la surveillance et la protection des baleines, la cartographie ainsi que l'évaluation des conditions de glace et des déversements d'hydrocarbures dans l'Arctique canadien. En 2020, le Canada a acheté un nouveau drone, qui sera intégré dans les activités du PNSA et qui rendra les efforts de surveillance pour la sécurité maritime plus soutenus et variés que jamais.

Spécifications techniques

Deux avions du PNSA stationnés côte à côte à un aérodrome, à Moncton, au N.-B.

Pour ses activités, le PNSA se fie à un ensemble d'équipements de télédétection qui comprend ce qui suit :

  • Radars aéroportés à antenne latérale
  • Balayeurs linéaires infrarouges/ultraviolets
  • Systèmes de caméras infrarouges à imagerie électro-optique
  • Systèmes d'identification automatique
  • Systèmes de communications par satellite
  • Systèmes de caméras numériques géomatiques

Contactez-nous

Vous avez des questions? Communiquez avec nous à l'adresse NASP-PNSA@tc.gc.ca.

Liens connexes

 

Une représentation de l’appareil Dash du PNSA sur la couverture d’un livre à colorier ayant pour thème la protection de nos cours d’eau.

Cahier d'activités pour enfants

Viens voir ce que fait Dash! Relie les points, colorie Dash et ses amis, trouve les mots cachés, aide Dash à trouver son chemin dans le labyrinthe glacé, replace les lettres dans l'ordre pour découvrir les noms d'animaux, trouve les différences ou crée un avion en papier.

(PDF, 6,77 Mo)